Ch. BOULIER, 40 ans de virtuosité

2012 : date de la sortie de ce DVD, soit 40 ans après le premier concert public donné par l’artiste.
A peine âgé de 7 ans, accompagné par l’Orchestre de l’O.R.T.F., salle Pleyel à Paris, il avait alors interprété le Concerto en Sol Majeur de Mozart.


Les oeuvres

1) N. PAGANINI :
Concerto n° 1 en Ré Majeur*
2) N. PAGANINI : La Campanella*
3) O. BULL :
Polka guerrière*
4) O. BULL :
Mélancolie*
5) M. RAVEL :
Tzigane
6) G. DELERUE :
La Cloche tibétaine*
7) E. ZOUBRITSKI :
La Vieille horloge

Orchestre : Academy of Taiwan Strings
Violon solo et direction : Christophe Boulier
Piano : Chen Chih-Yu (5 à 7)
(*) arrangements : R. Boulier


Quelques anecdotes

1) Le Concerto n° 1 de Niccolo PAGANINI a été orchestré à l'origine en Mi b Majeur, mais avec une partie de soliste en Ré Majeur. Le soliste accordait son instrument ½ ton plus haut. Ainsi, il ne changeait rien à ses doigtés, et certains passages qui auraient été impossibles à jouer en Mi b Majeur trouvaient une solution grâce à cette technique, dite de la scordatura. Bien que datant de 1816, ce concerto ne fût publié pour la première fois qu'en 1851. Son éditeur lui attribua l'opus 6 ; il s'agit d'une erreur, car ce numéro correspond à des sonates pour violon & guitare (cf. manuscrit de l'auteur - Bibliothèque Nationale de France, n° 19233).

2) La Campanella, ou "clochette" en italien, a été composée en 1826. C'est le "Rondeau" ou "3e mouvement" du Concerto n° 2 en Si mineur de Niccolo PAGANINI. Ce mouvement célèbre a inspiré bien d'autres compositeurs, parmi lesquels LISZT (Etude S. 140 n° 3), STRAUSS (Valse à la Paganini op. 11), ou encore von VECSEY (La Campanella).

3) On dit qu'une éruption volcanique du Mont Vésuve par un clair de Lune, aurait inspiré Ole BULL pour sa Polacca guerriera, plus destinée aux luxueux salons de châteaux qu'aux champs de batailles. Composée en 1835, elle fut créée en 1846 (pour la version avec orchestre) et en 1886, soit six ans après la mort du compositeur, pour la version violon/piano.

4) La Cloche tibétaine retrace l'épopée de La Croisière Jaune, réalisée pour le compte d'André CITROEN. Deux groupes, équipés des fameuses auto-chenilles, partirent l’un de Beyrouth, l’autre de Tien-Tien, et traversèrent en un parcours de plus de 10 000 kilomètres parsemé d'embûches, une grande partie de l’Asie, la chaîne de l’Himalaya et le désert de Gobi. Cette expédition s'est achevée voilà 80 ans. 2012 est aussi le triste anniversaire des 20 ans de la disparition du compositeur de la musique de ce feuilleton télévisé : Georges DELERUE.

5) La Vieille horloge d'Efim ZOUBRITSKI, est une oeuvre pour 2 violons et piano. Elle s'inspire de la célèbre "Horloge" de Grigoras DINICU, mais il s’agit ici d’une horloge beaucoup plus vieille, qui va se dérègler progressivement, pour finir complètement cassée. Cette pièce amusante, aux saveurs d'Europe de l'Est, est interprétée par le compositeur en personne et Christophe BOULIER, accompagnés par la pianiste Chih-Yu CHEN.