Récital au Japon


1) Présentation du CD

Enregistré avec l'aimable autorisation d'Applause Music Academy en direct du Central Public Hall d'Osaka et au Minato Mirai Hall de Yokohama à la fin de l'année 2008, ce disque bénéficie, avec l'accord de l'Ambassade de France au Japon, du logo officiel du 150e anniversaire des relations franco-japonaises. Christophe Boulier est accompagné par Sayat Zaman : 1er Prix de piano (1er nommé à l'unanimité du jury) du Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris, Titulaire du Diplôme de Formation Supérieure d'accompagnement et du Diplôme de Professeur de piano (CA), lauréat du Concours International de Piano d'Arcachon et Professeur au Conservatoire Gabriel Fauré (Paris V).


2) Composition du CD

Ernest CHAUSSON (1855-1899) : son Poème op. 25 est probablement son oeuvre la plus célèbre. Composé en 1896, il a été créé l'année suivante aux Concerts Colonne par le violoniste Eugène Ysaÿe, à qui ce Poème est dédié.

Maurice RAVEL (1875-1937) : la Sonate en Sol Majeur a été créée le 30 mai 1927 par Georges Enesco, et Ravel au piano. Composée de trois mouvements (Allegretto, Blues / Moderato, Perpetuum Mobile / Allegro), elle est dédiée à la violoniste Hélène Jourdan-Morhange (1888-1961).

Pietro LOCATELLI (1695-1764) : ses Caprices ont fait de lui un illustre prédécesseur de Paganini. L'arrangement pour violon & piano du Caprice n° 23, réalisé par Régis Boulier en 2004, est paru aux Editions Combre l'année suivante. Il a été créé par Christophe Boulier. C'est aussi une 1ère mondiale en CD.

Ole BULL (1810-1880) : on dit qu'une éruption du Vésuve par un clair de lune aurait inspiré le compositeur... Cette virtuose Polacca guerriera ou "Polka guerrière", plus destinée aux luxueux salons de châteaux qu'aux champs de batailles, a été composée en 1835, et créée en 1846. La version pour violon & piano n'aurait été créée qu'en 1886, soit six ans après la mort de ce compositeur norvégien.

Camille SAINT-SAENS (1835-1921) : la Danse macabre est à l'origine une mélodie datant de 1872, devenue un poème symphonique (op. 40) en 1874, d'après un poème d'Henri Cazalis (1840-1909), et créé à Paris en 1875 sous la direction d'Edouard Colonne.




Revue de presse, critiques...

"Superbe CD" (Jocelyne Nimmegeers, LA DÉPÊCHE)

"Virtuosité et émotions" (Marcel Louis, PIZZICATO)

"Très beau CD... violoniste superbe..." (Tove S. Kijewski, Ambassade de Norvège)

"Une merveille de panache" (Serge Menini, correspondant de LA MONTAGNE)

"Interprétation remarquable" (Patrice Imbaud, L'EDUCATION MUSICALE)

Pour écouter un extrait (Ole Bull), cliquer ici