Sonates de GRIEG (1843-1907)


1) Présentation du CD

Les trois Sonates pour violon & piano d'Edvard GRIEG ont été enregistrées au Théâtre de Mézin dans le cadre de l'Académie de Jeunes Solistes. Christophe Boulier est accompagné par trois pianistes : Tomohiro Hatta (Japon), Philippa Neuteboom (Pays-Bas) et Zachary Deak (Etats-Unis).
Le livret de cette "intégrale" a aimablement été préfacé par Madame Tove Kijewski, Ministre de l'Ambassade Royale de Norvège.

2) Composition du CD

La sonate n° 1, op. 8 en Fa Majeur, a été écrite durant l'été 1865, créée au Gewandhaus de Leipzig par son auteur au piano et le violoniste suédois Anders Petterson, et publiée la même année aux Editions Peters à Leipzig. C'est un autre compositeur norvégien, Johan Svendsen, également violoniste qui, lors de son séjour en France peu avant la guerre de 1870, fit découvrir cette sonate pour la première fois au public parisien : il était accompagné au piano par Camille Saint-Saens.

La sonate n° 2, op. 13 en Sol Majeur, a été terminée en 1867. Créée à Christiana par l'auteur au piano et Gudbrand Bohn au violon, elle est publiée deux ans plus tard chez Breitkopf & Härtel à Leipzig. On raconte qu'après l'audition de cette sonate, Gade (le professeur de Grieg) conseilla à son élève de ne pas marquer autant le caractère populaire norvégien dans ses éventuelles prochaines sonates... ce à quoi Grieg aurait répondu : "Je pense qu'au contraire, Maître, la prochaine doit l'être davantage" !

Il faut attendre la fin de l'automne 1886, soit près de 20 ans, pour voir la naissance de la sonate n° 3, op. 45 en Ut mineur. Créée l'été suivant par son auteur et le violoniste Carl Rabe, Grieg en révisa cependant quelques passages. Cette version définitive vit le jour en décembre 1887 au Gewandhaus de Leipzig, avec Adolf Brodsky au violon et Grieg au piano.

Dans une lettre datée de janvier 1900, adressée à son ami le poète Bjørnstjerne Bjornson, Grieg écrit : "La semaine dernière, j'ai eu le plaisir de jouer mes 3 sonates pour violon et piano avec Madame Neruda-Halle devant un public danois très averti, qui m'a applaudi avec beaucoup d'enthousiasme. Ce fut un grand succès qui m'a fait particulièrement plaisir dans la mesure où ces trois oeuvres figurent selon moi parmi les plus réussies et montrent bien les différentes étapes de mon évolution : la première, naïve et riche d'inspiration ; la deuxième, nationaliste ; et la troisième, plus ouverte d'esprit."

Texte : R. B.

3) Presse

Sur France Musique, le 13 août 2010.
Pour écouter un extrait (Grieg),
cliquer ici